Texte du sujet: Sommeil, sujet 2 : "Coma"

Rien. Le noir complet. Je respire. J’ai l’impression de ne rien savoir. Je ne peux pas voir, je ne peux pas entendre. Tout est noir. Mes sens sont noirs, noircis par l’ignorance. Je ne peux pas toucher, je ne peux pas sentir. Tout est si noir. Un énorme trou à combler. Je ne peux pas parler, non plus. Je ne peux pas bouger. Puis-je faire quelque chose d’autre que de penser ? Et puis, penser à quoi ? J’ai l’impression de n’être rien, de n’être qu’une chose informe, sans existence propre. Il me manque beaucoup trop de connaissances, il me manque quelque chose qui ferait de moi un être total.

Essayer de se rappeler, pour mieux vivre.

Qui suis-je ?

Je ne sens pas mon corps.

Qui suis-je ?

Je ne sens plus mon corps.

Ai-je des souvenirs de mon identité ? De comment les autres, s’ils existent, me voyaient ?

Je crois que je m’appelle Jean, mais je n’arrive pas à savoir pourquoi. Est-ce moi qui ai choisi ? Est-ce quelqu’un d’autre ? Une entité supérieure ?

Je crois que j’ai vingt-quatre ans. Je ne sais pas pourquoi mais le nombre, quoi qu’il veuille dire, résonne en moi. Qu’est-ce que c’est, vingt-quatre ans ? Les nombres sont tellement arbitraires. Qui les a créés, pourquoi ? Qu’est-ce qui change si, d’un coup, je n’ai plus que vingt-trois ans ?

Je ne comprends plus rien. J’entends quelques voix. Sont-ce des souvenirs ? Pourquoi me parlent-elle dans une langue presqu’inconnue ? Presque.

J’essaye de comprendre, c’est mon souhait le plus cher.

Du russe, je suis presque sûr que c’est du russe. Je crois me souvenir que je suis né en Russie. Je ne comprends pas la logique des différentes langues et des différents pays. A quoi ça sert ?

Je ne suis pas resté en Russie. Je ne sais pas ce qu’est la Russie, ni où cela se trouve, mais je crois savoir que je n’y suis pas resté sans réussir à comprendre pourquoi. Maintenant, je suis en France. Est-ce que la Russie et la France sont très éloignées ? Est-ce que c’est un long voyage ?

J’ai beaucoup changé d’environnement, beaucoup déménagé, je m’en souviens maintenant. Je suis resté longtemps en France, mais peu dans la même région et, je crois que je suis au Brésil maintenant. Où est le Brésil, par rapport à la France et à la Russie ?

Je veux comprendre, je veux savoir pourquoi je ne peux rien faire avec mon corps, avec mes sens, pourquoi je ne peux pas interagir avec le monde extérieur.

Stacy, Allison et Simeon. Qui sont-ils ?

Je ne vois pas plus le visage de mes parents, de ma famille. Où sont-ils ?

Ce sont des amis, rencontrés au Brésil, venus, comme moi, d’autres contrées.

Peut-être sont-ils proches de moi, de mon corps et que je n’ai pas assez partagé avec eux pour que les souvenirs remontent.

C’est à cause d’eux, de mes amis, que je me retrouve comme ça.

Je crois que nous sommes sortis. Je ne sais pas. Qu’avons-nous fait ?

Pourquoi mon corps dort il ? Pourquoi mon esprit ne dort-il pas ?

Les souvenirs affluent encore, par miettes. Vais-je me réveiller quand tous ces souvenirs seront revenus ?

Ils n’étaient pas eux-mêmes. Etait-ce de l’alcool ? Pourquoi les gens boivent-ils de l’alcool ?

C’est moi qui avais la charge d’être devant, dans la voiture. De la conduire. Moi, je n’avais pas bu, alors pourquoi ? Pourquoi suis-je dans cet état-là ? Le sont-ils aussi ?

Je veux comprendre.

Je veux juste savoir.

Ils ont essayé de me prendre le volant des mains.

Ils ont essayé d’appuyer à ma place sur les pédales.

Je n’ai pas réussi à faire les deux. Conduire et me battre contre eux.

Ça s’est fini comme ça ? On s’est juste pris quelque chose ?

Je veux que ça finisse.

Tout est noir. Je ne vois rien, je ne sens rien, je ne peux pas parler ni encore toucher. Je ne sens pas mon corps qui est censé pourtant être là autour de moi.

Pourtant, j’entends, quelques bribes de voix, parfois. Ça commence ?

Je suis presque sûre que ce ne sont pas des souvenirs. Ces mêmes souvenirs qui affluent encore.

Je ne sais pas quoi faire.

Je ne peux rien faire.

Je vais attendre, attendre que je me réveille. J’espère que ça arrivera vite, j’ai trop de questions à poser pour rester enfermé ici.

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
PamelaChougne
Ouaou, il prend au trippes ton texte. Merci !

Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.