Texte du sujet: Sommeil, sujet 5 : "Ode au Sommeil"

Ô transe nocturne, toi qui m’attire dans les tréfonds de mon oreiller,

Qui m’emmène loin, sur d’étranges planètes, cheminer,

Qui m’anéantit, qui me revigore,

Qui me fait vivre bonheurs et gore,

Qui m’agrippe encore vers toi lorsque sonne le tocsin

Du réveil-matin,

Qui est un dénominateur commun à toute l’humanité,

Qui fait se rejoindre les bons, les brutes, et les fêlés,

Dans leurs rêves ou leurs insomnies,

Dans les profondeurs de la nuit,

Qui ne viens jamais quand on t’attend,

Qui arrive parfois très brutalement,

Qui nous entoure aussi de ta douceur,

Qui nous fait quelques frayeurs,

Qui nous assomme, qui nous marque la joue,

Toi, carburateur ou réparateur, toi, sommeil vif ou doux,

Tu as toujours été, et tu es.

Toi, sommeil, saleté de sommeil, adoré sommeil, étrange sommeil, enfiévré sommeil, tu es le jour, tu es la nuit, tu n’as pas de règle. Et nous t’aimons parfois ainsi, anarchique sommeil, relatif sommeil, tel que tu es.

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Osiem_Syn
J'aime beaucoup les rimes que tu as réussi à trouver, c'est très beau et très plaisant à lire !
PamelaChougne
J'aime beaucoup "bonheurs et gore" c'est très bien trouvé et inattendu !

Commentaires réservés aux utilisateurs inscrits.